Les Clans

Les Clans 

 

Dans une cité où les Kindreds furent requis d’être des monstres et de vivre dans les catacombes des églises, les Nosferatu ont prospérés. Ils sont probablement les seuls à encore pouvoir trouver leur chemin dans le labyrinthe des catacombes romaines. Le système de métro est également considéré comme chasse gardée des Nosferatu. Les Nosferatu sont traditionnellement divisés entre la Camorra, représentés par la famille Cuneo, et le Lancea et Sanctum, représentés par la famille Stracci. Certains Nosferatu sont tentés par les réponses ésotériques du Cercle de la Sorcière et de l’Ordo Dracul. Ils restent toutefois loin des préceptes de la Voix, ne s’imaginant pas une place dans la société humaine.

Les Daevas parvinrent à survivre à travers les âges, avec leur âge d’or durant la Renaissance. Souvent en conflit avec les Edits Papaux et le Lancea et Sanctum, ils  ont trouvé leur place dans toutes les autres organisations. Beaucoup plus jeune que ses pairs, la famille Corleone est parvenue à s’imposer comme une des grandes familles de la Camorra suite à la fin de la guerre, et contrôle à présent le prometteur quartier artistique et bohème d’Esquilino. La famille Barzini, ancienne et vénérable, use de son influence pour ouvertement soutenir la Voix depuis son domaine du quartier Trevi.

La Camorra fut créée et étendue à travers l’Italie par les Gangrels, et ils restent nombreux à Rome. La famille Tattaglia tente de maintenir son influence dans la Camorra, mais perd chaque jour du terrain. De plus en plus de Gangrels se tournent vers d’autres covenants pour trouver leur place dans le système. Ils sont toutefois généralement peu intéressés par les exigences de l’Ordo Dracul.

Nuit après nuit, les Ventrues continuent de rêver de la grandeur de Rome et de la Camarilla, et se rappellent tout ce qu’ils ont perdus. Les Borghese se maintiennent tant bien que mal à la tête de Rome, mais tous les autres Ventrues se sont distancés d’eux et de la Camorra. Ils cherchent ailleurs une réponse à leur mal-être.

Les Borghese ont toujours eu en horreur les Mekhet, ne leur faisant absolument pas confiance et les pourchassant où qu’ils soient. Quelques Mekhet ont toutefois pu survivre en dehors de l’Invictus et de la Camorra. La Lancea en emploie une paire pour juger les âmes des fidèles, tandis que les autres covenants sont ouverts aux étrangers, aux fugitifs et aux âmes curieuses.

Les Clans

La Cité Eternelle LedoMovuct