La Rome Moderne

La Rome Moderne

La Garde Suisse Pontificale protège le territoire du Vatican. L’Ordre Iscariote est envoyée par la Papauté de par le monde, et dans Rome a fortiori, pour chasser les vampires hérétiques. Les 6 grandes familles se partagent le centre de Rome – Borghese dans le Ponte-Parione, Stracci dans le Pigne, Tattaglia dans le Palatino, Cuneo dans le Colonna, Corleone dans l’Esquilino, et Barzini dans le Trevi.

Chaque famille est responsable du respect des traditions dans son domaine, et le Conseil des Barons se rassemble dans les catacombes du Palazzo Borghese pour coordonner leurs actions et juger des affaires de la nuit.

Le quartier de Trastevere a quant à lui été déclaré Terrain de Chasse – pour tous. Les vampires sont autorisés à rompre les édits papaux, mais les chasseurs humains rôdent toujours à la recherche d’une opportunité de pratiquer leurs talents.

L’équilibre des forces est toutefois plus fragile que jamais.

Tandis que Benoît XVI était solidement ancré dans la tradition papale et employait sans remords les vampires pour attiser la foi des hommes, l’arrivée de François 1er changea la donne. Pour la première fois, le Pape remet en question la position des Kindreds comme monstres, et parle de les inclure les dans son troupeau et de les encourager à agir en bon chrétien. Bien qu’encore officieuse, cette position iconoclaste a soulevé les passions dans la Société de la Nuit ainsi que dans l’Eglise. L’Ordre Iscariote en particulier ne peut voir les Kindreds que comme des monstres à abattre, et a de plus en plus de mal à respecter le cessez-le-feu papal. Les grandes familles ne se sont pas encore prononcées, mais ce sujet est sur toutes les lèvres des néonates et ancillae.

Cette vision que les Kindreds ont une place dans l’église moderne résonne très bien avec le covenant de la Voix. Cela fait des années que la Voix du Mouvement Carthien, promeut l’ouverture des Kindreds à la société moderne. La famille Barzini en particulier considère que le monde est prêt à accueillir le surnaturel dans leur vie, et que les humains et les Kindreds bénéficieraient tous deux d’un échange culturel et scientifique pour mieux comprendre le monde qui les entoure. Il va sans dire que cette utopie n’est tolérée que tant qu’elle n’est pas mise en pratique.

Il n’est jamais facile d’être un néonate, mais la première année à Rome est carrément mortelle. Les Kindreds peuvent embrasser tous ceux qu’ils veulent. Toutefois, tous les nouveaux Kindreds sont présentés devant le Conseil des Barons à la Noël, et seuls les meilleurs sont autorisés à rejoindre la Société de la Nuit romaine. Les autres… disparaissent – d’une façon ou d’une autre.

Les Kindreds sont par ailleurs divisés par l’ancienneté de leur sang. D’un côté, les Nobiles peuvent se revendiquer de la lignée d’une ancienne famille, changeant souvent leur nom à celui de leur nouvelle famille. De l’autre, les Bâtards incluent les Kindreds qui n’ont pas été reconnu par un Nobile et les étrangers, et représentent la majorité de la population romaine

La Rome Moderne

La Cité Eternelle LedoMovuct