Pedro Rodriguez

Prêtre de l'Opus Dei

Description:
Bio:

Vous êtes-vous déjà arrêté, et demandé si toute votre vie, vos principes, vos fondements, ne sont qu’un mensonge?
Pour le Père Pedro, c’est une question permanente, un compagnon de longue route.
Venant d’une vieille famille catholique (on murmure d’un ancêtre inquisiteur faisant – pour une raison quelconque – la fierté de la famille), il est rentré tôt dans le catéchisme, suivi du séminaire. A 18 ans, il rentrait dans les ordres, et rejoignait bientôt l’Opus Dei.
Sa foi était inébranlable, sa confiance en Dieu infinie.
Puis la réalité l’assaillit.
Sortant de la bulle familiale, le monde montra son affreux visage.
Dieu voulait-il tout ça?
Il fit sa mission de sauver l’âme des justes, les sauver des affres de ce monde.
Et puis il y avait ses pulsions…
Les préceptes étaient clairs: les sodomites n’avaient pas leur place auprès du Saint Père. Mais pourquoi l’avait-il fait ainsi alors?
Parfois, quand l’âme qu’il voulait sauver lui semblait au-delà de tout espoir, il s’abandonnait à son vice. Leur âme à eux était déjà perdue, et il sauverait la sienne par toutes les âmes qu’il menait au paradis.
Il se rappelait d’Emile avec qui il avait essayé ça. C’était un de ses premiers, il avait dérapé, et Emile s’était enfui. Il se demandait parfois ce qu’il lui était advenu.

Dans sa quête de réponses, il se mit en tête qu’il fallait trouver une oeuvre d’art permettant une réelle communion avec Dieu, montrant la voie, l’espoir, la beauté. Un artiste capable d’exprimer la volonté de Dieu, comme Michel-Ange l’avait fait, voilà ce qu’il lui fallait!
Il recruta Eve, une marchande d’art, et l’initia à la parole de l’Opus Dei.
Evidemment, elle échoua lamentablement.
Cet âge n’était pas un âge des merveilles comme celui de Michel-Ange, et il devrait trouver autre chose. Il laissa Eve à ses déboires, et continua dans sa quête du divin.

En vain, à ce jour.

Pedro Rodriguez

La Cité Eternelle LedoMovuct